Le déficit foncier d'immeubles

Concerne tout bien immobilier ancien, pour lequel le propriétaire s’engage à faire travaux en vue de mettre en location. Le coût des travaux viendra en déduction des revenus fonciers de cette même opération et de revenus fonciers déjà existants.

L’investisseur pourra ainsi déduire, en partie ou en intégralité, le montant des revenus fonciers, voire même créer du déficit foncier imputable au revenu global dans la limite des 10 700 euros/an. La partie supplémentaire étant reportable pendant 10 ans uniquement sur les revenus fonciers à venir.

Le bien doit être loué au minimum 3 ans.

Les immeubles soumis à ce dispositif ne sont pas soumis au plafonnement des niches fiscales.

N'hésitez pas à réaliser votre étude gratuite ou à contacter un de nos conseillers, en cliquant ici.